VISITE DE L’USINE DE NIOTO

Le jeudi 6 mai 2019, nous avons eu le privilège de pouvoir visiter l’usine de Nioto (Nouvelle Société Industrie des Oléagineux du Togo) créée en 1987. Avec 20 de nos adhérents, nous avons ainsi pu voir le processus de transformation et de fabrication de l’huile de coton et du beurre de Karité (90%de l’activité).

Grâce aux explications de notre hôte, Mr Kombate, nous connaissons maintenant les différentes étapes de fabrication.

L’Huile de coton :

Obtenue par les graines de coton, produites et récoltées en diverses régions du Togo ; Kara, Dapaong,Atakpamé,Tsévié,parlaNouvelleSociétéCotonnièreduTogo. Utiliséedansl’alimentationlocale et exportée en Europe.

Au décorticage des graines du coton, on obtient des coques de coton (produits résiduels), et des amandes de coton. Pour préparer la matière à l’extraction, celles-ci sont cuites, broyées et pressées pour en retirer l’huile. On obtient de l’huile brute et des écailles. Ces écailles contiennent 40%d’huile, elles sont passées au niveau de l’extraction et nettoyées grâce à un produit chimique alimentaire qui va permettre d’extraire les résidus l’huile de celles-ci. L’huile extraite est mélangée àl’huile brute ; le mélange doit encore être affiné. On la décolore et on neutralise les surplus d’acides,on y enlève les odeurs et les pigments, pour un résultat d’huile de coton raffinée. Parmi les résidus, le tourteau sera utilisé dans l’alimentation du bétail, et des volailles. Et les coques de coton serviront decombustibles pour la chaudière et la production d’électricité et de chaleur (pour environ 80% desbesoins de l’usine). Ainsi tout est recyclé.

A chaque étape, des échantillons sont contrôlés selon les normes Alimentarus : taux d’acidité, indice de peroxyde, mesure des impuretés.

Le Beurre de Karité :

Obtenu par la transformation des amandes de Karité, récoltées par les femmes dans plusieurs provinces du Togo et également de Côte d’Ivoire, du Bénin, du Mali, du Burkina. Il n’y a pas de cultureproprement dit de l’arbre de karité, celui-ci pousse naturellement et met 20 années avant de donner des fruits (amandes).

Les amandes sont nettoyées de leurs impuretés avant de rentrer en production. Elles sontcuites et pressées à l’extraction. On obtient du beurre brut et des écailles, et de la même manière que pour l’obtention de l’huile de coton, pour extraire les résidus de matière grasse, ce mélange sera raffiné. Il est lavé à l’eau chaude et filtré pour retirer toutes les impuretés (couleurs, acidités) afin de correspondre à un produit parfaitement aux normes exigées par les partenaires.

Ce beurre de karité est entièrement exporté sur le marché Européen, et est également utilisé en agroalimentaire, notamment dans la composition du chocolat. 8 000 tonnes sont ainsi sorties del’usine en 2018. 30 000 tonnes sont prévus pour l’année 2019, et un objectif de 40 000 tonnes est déjà donné pour 2020.

Nous remercions la direction de Nioto de nous avoir ouvert les portes de leur usine, et Mr Kombate ainsi que ses collaborateurs pour leur accueil et leur disponibilité afin de partager un moment privilégié avec les participants de cette visite.

Notre mission, accueillir les nouveaux arrivants à Lomé et favoriser les échanges et les rencontres à la découverte du Togo grâce aux multiples activités et événements proposés à nos membres.

© 2018 Copyright - Collectif Bienvenue à Lomé